Les prérogatives de l’allaitement

 

L’allaitement est l’une des rares choses qui conjuguent bien-être pour maman et enfant. Cela n’apporte que de bonnes choses, que ce soit pour le bébé, que ce soit pour l’enfant. Le lait maternel est rempli de minéraux et de nutriments pour l’enfant. Il va fortifier sa défense immunitaire, il est économique et ne coûte rien finalement. Voici donc des 10 bonnes raisons d’allaiter votre petit ange.

Le lait maternel : source de bien être et de défenses immunitaires

Un nourrisson est fragile, il n’a pas encore les moyens de battre contre les bactéries et les virus. Le lait maternel est là pour combler ce vide ou ce manque de défenses. La mère va transmettre à l’enfant ses propres anticorps par le bais des lgA ou immunoglobulines. Les IgA seront remplis de colostrum. Ces agents protègent l’intestin du bébé, celui-ci devient imperméable pour les infections. Plus l’enfant est allaité plus il est protégé.

Et la durée de la défense revient à la durée de l’allaitement. Statistiquement parlant, les bébés nourris aux biberons ont 10 fois plus de chance d’être admis à l’hôpital pendant leurs premières années que les bébés nourris aux seins. Les bébés allaités ont cinq fois moins de probabilité d’avoir des gastro-entérites à rovatus. Et en plus de cela, ils seront trois plus protégés des affections diarrhéiques. Et ces problèmes de santé cités dessus sont les plus fréquents chez les nourrissons.

Mais en plus de cela, les nourrissons sont ouverts aux otites, aux rhinopharyngites, aux angines, aux laryngites ainsi qu’aux bronchiolites. L’allaitement est le premier rempart contre ces infections. Elle apporte une défense significative à la morphologie de l’enfant. Plus l’enfant est allaité, plus il a moins de risque d’attraper les maladies comme le cancer, ou le diabète infantile. C’est à cet effet que l’Organisation Mondiale de la santé ou OMS a promulgué la durée de l’allaitement à deux ans.

Les composants nutritionnels du lait maternel

Le lait maternel est une nourriture saine et complète. Aucun complément synthétique ne peut le remplacer ou copier les composants qui le forment. Aucun aliment de remplacement du lait maternel ne pourra apporter à 100% les bienfaits de ce lait naturel. En effet, le lait maternel est composé de sucre, de gras, de protéines et de minéraux ainsi que de vitamines et d’enzymes de croissance. Comme vous vous en doutez bien ce sont là, les éléments optimaux pour la croissance de l’enfant. Ces composants sont complets et complémentaires aux développements cérébraux mais aussi corporels du bébé. Mais en plus de cela, le lait va s’adapter aux besoins de l’enfant au fil des tétées. Pour commencer, il va être une boisson qui sera composée d’eau et de sels minéraux. Ensuite, des petites protéines maternelles sucrantes vont se former pour devenir une anti-infection naturelle et azymique. Pour continuer, le lactose va prendre sa place suivie des caséines et enfin les graisses nécessaires au développement de l’enfant. C’est pour toutes ces raisons, que le lait maternel est un aliment complet et suffisant au moins pour la première année de l’enfant.

L’allaitement permet de connecter maman et bébé

On dit que l’allaitement est la nourriture affective par excellence. Le lien entre maman et bébé vont se créer naturellement avec les tétées. Le contact par la peau suffit à l’enfant pour trouver sécurité émotionnelle et physique. Avec ce contact, l’enfant va se construire un équilibre psychologique, émotionnel affectif qu’il va encore utiliser étant adulte.

C’est bio et c’est gratuit

La une comparaison des prix s’impose, pour le lait maternel, il est naturel et il se procure facilement. Pour le lait maternisé. Si on compte les dépenses pour toute l’année cela donne : 600 euros pour les boîtes, 70 à 90 euros pour les équipements tels que les biberons, les tétines, les stérilisateurs, l’eau et l’électricité. Mais pour que le comparatif soit optimal, il faut aussi compter les économies des soins médicaux. Les chiffrent parlent d’elle-même.

L’allaitement: facile et commode

Même si par hasard la mère souffre d’une maladie virale, son lait n’en sera pas moins pour son enfant. Le lait maternel est toujours prêt à l’emploi et à tout moment. Il est frais et stérilisé. Il est en tout temps disponible à chaque demande de l’enfant. Et si la maman est active, elle peut toujours utiliser le tire-lait. C’est un outil qui va lui permettre de prendre suffisamment de lait pour son enfant pendant son absence. Vous pouvez le louer ou l’acheter en pharmacie. L’allaitement n’est donc pas un facteur limitatif des déplacements de la mère. En tout, allaitement se fait en toute simplicité et en toute liberté.

L’allaitement, une aide pour se remettre de l’accouchement

L’utérus prend du temps à reprendre sa taille normale. Avec l’allaitement qui va procurer des contractions utérines. Les risques d’hémorragie seront écartés. L’utérus reprendra sa forme initiale très vite mais en plus il retrouvera sa tonicité. Ce qui est bénéfique pour la mère car elle va retrouver facilement, le ventre plat. D’ailleurs c’est le rêve de toutes les femmes qui viennent d’accoucher. L’allaitement est encore plus bénéfique pour les femmes qui ont subit une césarienne.

Le lait maternel : protection contre l’obésité infantile

C’est un fait avéré et prouvé, le lait maternel a un effet anti-obésité pour l’enfant. Les Britanniques ont pris les devants et ont prouvé avec des expériences que le lait maternel diminue à 30% les risques d’obésité de l’enfant. A condition que l’allaitement se fasse au moins dans les six mois qui suivent la naissance de l’enfant. Mais en plus de cela, l’enfant à l’âge adulte sera encore protégé à plus de 40%. Cette vertu vient des lipides contenus dans le lait humain. Le lait étant très gras, il freine la multiplication des cellules pendant le jeune âge. Un bébé allaité développe des capacités naturelles à régulariser son appétit. Ce qui n’est pas le cas de ceux qui sont nourris aux biberons.

Défenses contre les allergies

Plus l’enfant est allaité plus il se protège naturellement de tout. De l’allergie y compris. C’est en Finlande que les études ont été menées pour prouver la véracité de ces dires. 8% des adolescents qui ont été allaité aux laits maternels pendant plus de 6 mois connaissent un problème d’allergie étant grand. Contre 23% pour ceux qui ont été allaités entre 1 à 6 mois. Et 54% pour ceux qui ont été allaités moins d’un mois ou n’ont jamais été allaités au lait maternel étant petits. La raison de cette protection se trouve dans le lait maternel, en effet il protège la barrière intestinale et favorise l’absorption des antigènes alimentaires.

Allaiter pour calmer les besoins de succion du bébé

Pour l’enfant la succion est un besoin nutritif mais aussi affectif. Parfois, il tète pour un assouvir ses besoins de câlins et de tendresses. Parfois c’est pour soulager sa faim. La tétée est donc un antidouleur, un anxiolytique et un sédatif. Tout cela ne peut être remplacé par les alternatives comme les biberons ou les tétines. La tétée améliore le développement des muscles buccaux et des os de la face.

C’est bénéfique pour maman

Plus une femme allaite plus elle est protégée du cancer du sein. Une durée prolongée de l’allaitement fortifie la protection. 2/3 des risques s’envolent pour une femme qui a allaité en tout 6 ans et plus. L’allaitement prévient du cancer de l’ovaire, de l’ostéoporose et de la ménopause ainsi que d’autres infections comme l’endométriose. Les maladies comme le lupus, la sclérose en plaques ou la polyarthrite rhumatoïde restent en rémission avec l’allaitement.

Comment réussir un bon allaitement ?

Il faut dépasser les idées reçues sur l’allaitement. Que ce soit venant des proches ou encore du corps médical ce qui n’est pas à exclure. Vous avez deux seins, vous avez acquis le droit d’allaiter en donnant naissance à vos enfants.
Faire participer le papa, il doit pouvoir vous soutenir psychologiquement. Mais aussi être une aide en cas de besoin. Si vous prenez le temps d’allaiter, votre conjoint doit prendre en charge des autres tâches de la maison. Allaiter est votre part de travail dedans.
Trouver des soutiens dans les associations spécialisées. Comme la Leche League qui propose des réunions « spéciales jumeaux ». Ou encore l’association Jumeaux et plus.

Allaiter : comment ça marche ?

La première question est « exclusif ou mixte ? »

Aurai-je assez de lait pour nourrir mon bébé ? Et si c’était des jumeaux les frustrations sont à leur comble. Dans ce ces, la maman peut se fatiguer très vite. Vous pouvez avoir recours au tire-lait pour vous seconder. Parfois les seins sont endoloris par les tétées. Le tire-lait va donc vous aider à trouver le juste équilibre. Si toutefois, cela représente encore des difficultés. Vous pouvez préconiser par l’allaitement mixte.

Les incidents de parcours

Il arrive que la fréquence des tétées ne permette une bonne montée de lait. Vous pouvez avoir des crevasses sur vos seins. Si le cas se présente, il y a les préparations efficaces pour vous aider. Comme le Lansinoh, l’homéoplasmine(Boiron), l’Oligoderm (Labcatal), le castor Equi (Boiron)… les coquilles d’allaitement seront là pour vous soulager si la douleur persiste.

Simultané ou alterné ?

Tout va dépendre de vous. Certaines mères n’allaitent qu’un enfant à la fois. Le fait d’allaiter séparément va vous aider à construire un lien à chacun de vos jumeaux. Pour chaque tétée, un bon ordre de satiété pour chacun sera requis. Observez les habitudes de votre enfant, ne vous pressez pas, si l’un préfère s’endormir dessus, laissez-le faire. L’allaitement en simultané est une autre façon de nourrir vos enfants. S’ils ont faim en même temps, il faut le faire. Pour vous soutenir utilisez des coussins ou oreillers.

le sein gauche pour l’un et le sein droit pour l’autre ?

Il se peut que vos enfants aient deux succions différentes. Les allaiter de façon alternative peut donc être utile pour éviter les engorgements. Pour vous aider vous pouvez prendre un schéma représentatif comme « un sein par 12 ou 24 heures ».

Promotions et Ventes Flash du jour sur AmazonCliquez ici